Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 

 

  Présentation

Le laboratoire du Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (CEBC) est situé dans les Deux-Sèvres, au sud de Niort, dans la forêt domaniale de Chizé. Une équipe constituée d’une dizaine de chercheurs, d'une soixantaine d'ingénieurs, de techniciens et d’étudiants développent des programmes d’étude, en écologie, sur les animaux sauvages dans leur milieu naturel.

 

  Actualités du laboratoire

 

Pesticides, écosystème, chasse : attention, oiseaux en péril

Alouettes, perdrix, hirondelles chardonnerets… Les populations d'oiseaux vivant dans nos campagnes sont en chute libre. L'agriculture intensive a laminé leurs habitats. Si, aujourd'hui, tout le monde s'accorde sur la nécessité de les reconstituer, les solutions envisagées ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Pour en savoir plus

 

Le Monde

Le mystère des manchots de l'île aux Cochons

Ce fragment de l'archipel Crozet, dans l'océan Indien, n'avait pas été visité depuis 1982. Des scientifiques viennent d'y séjourner pour tenter de comprendre l'effondrement d'une colonie de manchots royaux.

Par Vahé Ter Minassian - Publié le 10 décembre 2019

Pour en savoir plus

 

Biodiversité en sursis

 

Les paysages de bocages sont constitués de haies, petits boisements et pâtures interconnectés. Ces espaces sont particulièrement importants pour la biodiversité mais ils connaissent un recul du fait des pratiques agricoles intensives. Le CNRS de Chizé, l'ONCFS et Deux-Sèvres Nature Environnement publient une vidéo qui résume les travaux menés depuis une dizaine d'années sur les reptiles et amphibiens du bocage

Pour en savoir plus

 

 

 

Néonicotinoïdes : malgré le moratoire de l'UE, un risque persiste pour les abeilles

Depuis 2013, un moratoire de l'Union européenne (UE) impose des restrictions à l'usage de trois néonicotinoïdes jugés nocifs pour les abeilles dans les cultures prisées de ces insectes. Cependant, des chercheurs du CNRS, de l'Inra et de l'Institut de l'abeille (ITSAP) viennent de montrer que des résidus de ces insecticides, notamment l'imidaclopride, restent détectables dans le nectar de colza de 48 % des parcelles étudiées, avec d'importantes variations selon les années. L'évaluation du risque pour les abeilles, basée sur les modèles et paramètres des agences sanitaires, a montré que 3 années sur 5, jusqu'à 12 % des parcelles présentaient une contamination pouvant entrainer la mort de 50 % des abeilles et bourdons les visitant. Ces travaux sont publiés en ligne le 28 novembre 2019 sur le site de Science of the Total Environment.

Pour en savoir plus

 

Même restreints, les néonicotinoides persistent

Une étude montre la rémanence de ces pesticides, y compris sur des cultures non traitées et dont ils ont été bannis. Planète, 7. Le Monde 28 Novembre 2019

Pour en savoir plus

 

 

Quel futur pour les manchots empereurs ?

Les manchots empereurs établissent leurs colonies sur de la glace de mer dans des conditions extrêmement spécifiques. Mais, à mesure que le climat se réchauffera, la glace de mer disparaîtra graduellement, privant les oiseaux de leur habitat, de leurs sources de nourriture et de leur capacité à élever des jeunes. Pour prédire l'avenir des colonies le Centre d'études biologiques de Chizé a combiné des modèles climatiques et de population selon trois scénarios différents.

Pour en savoir plus

 

 

 

La pollinisation par les abeilles accroît la rentabilité des cultures de colza

Des chercheurs de l'Inra et du CEBC viennent de montrer pour la première fois que la pollinisation par les abeilles surpassait l'utilisation de produits phytopharmaceutiques dans le rendement et la rentabilité du colza. L'équipe de recherche a analysé quatre années de données collectées dans des parcelles d'agriculteurs d'une plaine agricole des Deux-Sèvres. Illustration INRA

Pour en savoir plus

 

 

Double hécatombe pour le manchot Adélie

SUR LES TRACES DES BÊTES SAUVAGES. Les animaux peuvent désormais être suivis grâce à des appareils sophistiqués. Les données recueillies dévoilent les secrets des espèces les plus diverses. Aujourd'hui, la tragique quête de nourriture de l'oiseau de l'Antarctique

Pour en savoir plus

 

Maintenir la biodiversité pour stabiliser le fonctionnement des écosystèmes

Pour la première fois à l'échelle mondiale, une équipe internationale impliquant un chercheur Inra du Centre d'études biologiques de Chizé (CNRS, Université de La Rochelle) et des scientifiques argentins et espagnols, montre les effets positifs de la biodiversité végétale sur la stabilité et le fonctionnement des écosystèmes terrestres...

Communiqué de presse de l'INRA publié le 31/07/2018

Pour en savoir plus

 

 

Les oiseaux à guano du Pérou sensibles à l'accessibilité de leurs proies et à la pêche industrielle à l'anchois

Les populations d'oiseaux marins au Pérou sont en partie régulées par l'accessibilité à leur proie principale, l'anchois péruvien, et par les prélèvements d'anchois effectués par la pêche industrielle. C'est ce que révèle une étude à long terme (près de 50 ans) dirigée par des laboratoires de l'Institut de Recherche pour le Développement, du CNRS, de l'Instituto del Mar del Perú et de l'Universidad Nacional Federico Villarreal, et publiée dans Ecography. Ces résultats pourraient contribuer à mieux gérer la pêche dans l'écosystème marin de Humboldt en tenant compte des besoins des oiseaux et de la variabilité climatique.

Article du 28 juin 2018 paru à l'Institut Ecologie et Environnement

Pour en savoir plus

 

                                                                                                                  (+) Archives...

 

  Prochaines soutenances de thèse

 

 

 


                                                                                                                   (+) Archives...

 

  Actualités scientifique

 

Poids lourd, poids plume : une question de chant pour les hiboux !

Des chercheurs du Centre d'Études Biologiques de Chizé ont mené une étude sur les vocalisations du Hibou petit duc publiée en avril dernier dans American Naturalist...

 

                                                                                                                (+) Archives...

 

  A noter

 

  Prochains séminaires

 

22/01/2020 PIROG Agathe (Docteure de l'Université de la Réunion en écologie marine)

Structure génétique des populations et biologie de la reproduction du requin bouledogue Carcharhinus leucas

 

 


                                                                                                                  (+) Archives...

 

Mentions légales

Vie pratique

Adresse
Comment venir
Annuaire
Contact Média
Colloques
Informations Pratiques

Etudiants

Etre étudiant au CEBC
Trouver un stage
Anciens étudiants
Offre de stage
 
 
 

Le CEBC

Informations générales
 
 


Imprimer Contact Plan du site Credits

 

 

 



 

   Centre d'Etudes Biologiques de Chizé
   (U.M.R. 7372 - CNRS & Université de La Rochelle)