Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 

 

  Présentation

Le laboratoire du Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (CEBC) est situé dans les Deux-Sèvres, au sud de Niort, dans la forêt domaniale de Chizé. Une équipe constituée d’une dizaine de chercheurs, d'une soixantaine d'ingénieurs, de techniciens et d’étudiants développent des programmes d’étude, en écologie, sur les animaux sauvages dans leur milieu naturel.

 

  Actualités du laboratoire

 

L'urbanisation affecte la croissance du
moineau domestique

Les populations de moineau domestique ont chuté de 64 % en Europe depuis les années 1980. Les causes restant mystérieuses, une équipe de chercheurs du CNRS, du Centre d’études biologiques de Chizé et au Muséum national d’Histoire naturelle a mené une étude pour évaluer dans quelle mesure la « qualité » des individus varie entre moineaux ruraux et urbains, en se basant sur des données concernant leurs plumes et leur morphologie.

Le dossier de presse

 

Le retour de l’Empereur

Ecologie Mercredi 22/02/2017 , les manchots reviennent sur grand écran avec la sortie de «L’Empereur», le nouveau documentaire de Luc Jacquet, douze ans après son premier opus au succès mondial et primé aux Oscars. Rencontre avec le chercheur Christophe Barbraud, chercheur au CNRS et conseiller scientifique de ces deux films.

Le dossier de presse

 

Soirée spéciale Antarctique

Diffusion le samedi 28 janvier 2017 à partir de 20h50 sur ARTE

Douze ans après La Marche de l’Empereur, Oscar du meilleur documentaire en 2006, Luc Jacquet revient en Antarctique, sur la base de Dumont d’Urville, accompagné des photographes naturalistes Laurent Ballesta et Vincent Munier et de l’équipe de scientifiques de Christophe Barbraud, directeur de recherche au CNRS. Ils nous livrent un témoignage exceptionnel de l’incroyable faune polaire et enquêtent sur l’impact du changement climatique sur ce monde désormais fragilisé.

Cap sur l’Antarctique avec deux documentaires inédits !

Le dossier de presse

 

 

13èmes rencontres "Ecology and behaviour"

Des jeunes chercheurs de toute nationalité sont invités à présenter et échanger sur leurs travaux axés autour des thèmes de l'écologie, de la biologie évolutive et du comportement animal. Le colloque aura lieu du 19 au 23 juin 2017 à Chizé (Deux-Sèvres)

Pour en savoir plus

 

 

Porté par le courant, un petit serpent marin a pu coloniser l’océan tropical

Le serpent marin à ventre jaune (Hydrophis platurus) est un reptile pélagique présent dans tout l’océan Indopacifique tropical. Pour parvenir à peupler un si vaste territoire, l’espèce aurait mis à contribution la force des courants marins. C’est ce qu’a voulu vérifier une équipe franco-américaine dirigée par un chercheur du Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (CEBC, CNRS / Université de La Rochelle) à l’aide de modèles de circulation des courants océaniques. L’étude, publiée en août dernier dans Biology Letters, montre que des populations de serpents marins peuvent ainsi se déplacer sur des milliers de kilomètres sans mettre en péril leur survie. Ce mode de dispersion s’avère en outre particulièrement efficace lorsque ces individus entament leur périple depuis le probable berceau d’H. platurus. En misant sur une stratégie risquée, l’espèce serait donc parvenue à conquérir une grande partie de l’océan tropical.

Lire la suite

 

 

L’exposition d’un oiseau de l’Arctique à un pesticide provoquerait le raccourcissement de ses télomères

Lire la suite

 

 

Les frégates, reines du voyage sans escales

Sciences

Lire la suite

 

 

Frégate du Pacifique : des mois de vol au-dessus des océans, sans jamais se poser

Les frégates du Pacifique étaient déjà réputées pour leur capacité à voler des semaines sans se poser. Une étude télémétrique de leur trajectoire et stratégie de vol, pilotée par le CEBC, vient de révéler qu’elles peuvent rester dans les airs durant plus de deux mois lors de leurs migrations transocéaniques. Fin stratèges, elles profitent des conditions atmosphériques rencontrées dans les eaux tropicales (les alizés et les courants d’air ascendants au niveau des nuages) pour voler et planer sur des milliers de kilomètres, en minimisant les battements d’ailes et donc leur dépense d’énergie.

Lire la suite

 

 

Chez les oiseaux, le stress s’accroît en même  temps que la pollution urbaine

En mesurant les concentrations de métaux lourds chez des merles noirs provenant de secteurs plus ou moins urbanisés, les scientifiques du CEBC et du LIENSs ont constaté que les oiseaux des villes d’importance moyenne étaient contaminés par ces polluants. Leurs travaux suggèrent par ailleurs qu’une contamination modérée aux métaux lourds pourrait avoir des conséquences néfastes sur la physiologie de cette espèce.

Site internet

 

Les moineaux sont aussi victimes de la malbouffe

Réponse à tout

Site internet

 

Les oiseaux des villes, victimes de la malbouffe ? Non, ils mangent juste moins d'insectes

Nouvel Observateur

Site internet

 

 

                                                                                                                  (+) Archives...

 

  Prochaines soutenances de thèse

 

FAY Rémi.De l’envol à la première reproduction : aspects écologiques et évolutifs des traits d’histoire de vie de jeunes oiseaux marins longévifs. Thèse de Doctorat, Université de La Rochelle - Soutenance le 21 février 2017

 

LE BRAS Yves. L'élephant de mer autral bio-échantillonneur de la distribution des ressources marines. Thèse de Doctorat, Université de La Rochelle - Soutenance le 29 mars 2017

 

 

                                                                                                                   (+) Archives...

 

  Actualités scientifique

 

Poids lourd, poids plume : une question de chant pour les hiboux !

Des chercheurs du Centre d'Études Biologiques de Chizé ont mené une étude sur les vocalisations du Hibou petit duc publiée en avril dernier dans American Naturalist...

 

                                                                                                                  (+) Archives...

 

  A noter

 

  Prochains séminaires

 

04/04/2017 HICKS Olivia (University of Liverpool)

Linking parasitism to life history: an energetics approach

 

                                                                                                                  (+) Archives...

 

Mentions légales

Vie pratique

Adresse
Comment venir
Annuaire
Contact Média
Colloques
Informations Pratiques

Etudiants

Etre étudiant au CEBC
Trouver un stage
Anciens étudiants
Offre de stage
 

Le CEBC

Informations générales
 
 

Informations Légales

Imprimer Contact Plan du site Credits

 

 

 

 

   Centre d'Etudes Biologiques de Chizé
   (U.M.R. 7372 - CNRS & Université de La Rochelle)