Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Anciens étudiants > Beauplet                                                                           Vie pratique > Etudiants
 

Situation actuelle et parcours

 

 

 

 

Je suis actuellement Professeur adjoint (Assistant professor) au Département de Biologie, Université Laval, Québec, Canada.

Des informations complémentaires sont disponibles sur ma fiche personnelle.

 

 

 

 

 

depuis juin 07 :

Professeur Adjoint au Département de Biologie, Université Laval, Québec, Canada (http://www.bio.ulaval.ca/).

Sept 05/Mai 07 :

Postdoctorat au Marine Mammal Research Program, Texas A&M University, USA (http://www.tamug.edu/mmrp/main.html).

  • Analyse et modélisation (abondance, survie) d’un jeu de donnée long-terme de capture-marquage-recapture d’une population de dauphins sombres (Lagenorhynchus obscurus) évoluant à Kaikoura, Nlle Zélande.

Sept 2000/ Mai 2005 :

Doctorat, Université de La Rochelle (17).

Sous la direction de C. Guinet (Centre d’Etudes Biologiques de Chizé  – UPR du CNRS 1934).

 

Situation au CEBC

 

THESE

Période : 2000-2005

Responsable : Christophe Guinet

Spécialités :

Otariidés, Otarie à fourrure, performances démographiques, Océan Austral subantarctique, variabilité environnementale, stratégies d'acquisition, Localisations en mer, stratégies d'allocation, physiologie du jeûne, éco-physiologie, démographie.

Université d’inscription : Université de La Rochelle

 

Titre du sujet :

Variations des performances de pêche et des performances démographiques des femelles otaries à fourrure de l’île d’Amsterdam : influence de la qualité individuelle et des conditions environnementales.

 

Résumé du sujet :

Mon travail vise à déterminer les différents facteurs pouvant influer sur les performances de pêche (gain de masse de la femelle relatif à l’effort de pêche fourni) et les performances démographiques (fréquence de reproduction, survie et performance de croissance du jeune, variations inter annuelles des taux de survie, de reproduction et du succès reproducteur) des femelles reproductrices  de l’otarie à fourrure de l’île d’Amsterdam  (Arctocephalus tropicalis).


Je m’attache plus particulièrement à examiner les caractéristiques individuelles des femelles allaitantes, mais aussi les conditions environnementales et l’effet de leur variabilité ; ces données étant exploitées dans le contexte d’un suivi individuel (travail sur des femelles d’âge connu) à long terme (8 saisons de reproduction consécutives), il nous permet d’avoir un angle d’étude original à l’échelle de la population.

 

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé

  

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil