Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Anciens étudiants > Hardouin                                                                          Vie pratique > Etudiants
 

Situation actuelle et parcours

 

 

 

 

Dès la fin de ma thèse à Chizé en 2006, j’ai bénéficié d’une bourse de la Fondation Fyssen afin d’effectuer un post-doctorat à l’université de Sussex à Brighton au Royaume-Uni.

 

 

 

 

 

 

depuis 2007 :

Post-doctorat à l’Université de Sussex, Brighton, Royaume-Uni (http://www.sussex.ac.uk/).

  • Codage acoustique chez les non passereaux : de la phonation à la perception. Projet portant sur la communication acoustique chez le goéland argenté.

2002/2006 :

Doctorat d’Ecologie, Université Louis Pasteur, Strasbourg (http://www-ulp.u-strasbg.fr/).

Sous la direction de V. Bretagnolle (Centre d’Etudes Biologiques de Chizé  – UPR du CNRS 1934)
2001/2002 :

DEA d’Ecophysiologie, Energétique et Comportement, Université Louis Pasteur, Strasbourg.

  • Communication acoustique et reconnaissance individuelle chez le Chevêche d’Athéna.
Stage : Centre d’Etudes Biologiques de Chizé– UPR du CNRS 1934 ; sous la direction de V. Bretagnolle.

2000/2001 :

Maîtrise de Biologie des peuplements et des écosystèmes option écologie générale.

  • Stratégies biodémographiques chez les rapaces : relation entre masse et survie
Stage : Centre d’Etudes Biologiques de Chizé– UPR du CNRS 1934 ; sous la direction de V. Bretagnolle.

 

Situation au CEBC

 

THESE

Période : 2002-2006

Responsable : Vincent Bretagnolle

Spécialités : Ecologie comportementale, communication acoustique, territorialité.

Université d’inscription : Université Louis Pasteur, Strasbourg

 

Titre du sujet :

Communication acoustique et territorialité chez les rapaces nocturnes.

 

Résumé du sujet :

Cette recherche porte sur l’étude de la fonction territoriale du hululement ainsi que sur les stratégies développées dans ce cadre, chez deux espèces de rapaces nocturnes : la Chevêche d’Athéna et le Hibou petit-duc. Nous avons montré que grâce aux hululements les rapaces nocturnes pouvaient transmettre des informations sur l’identité et sur les capacités compétitives des mâles.

 

La chevêche, défendant son territoire toute l’année, a développé un système territorial économique basé sur la discrimination des mâles voisins et étrangers, ce qui permet de réduire les interactions avec les voisins et donc de réduire les coûts induits par les interactions territoriales.

 

Une stratégie chez les mâles de Hiboux petit-duc vise à estimer la condition corporelle de leurs opposants durant les conflits territoriaux en utilisant la fréquence du hululement. Un mâle peut ainsi juger s’il est en mesure d’escalader un conflit ou non et éviter des risques de blessures. Nous avons mis en évidence un lien entre la condition corporelle, les caractéristiques du hululement et le succès reproducteur. Ceci suggère pour la première fois chez un non passereau que les caractéristiques du cri sexuel peuvent être un révélateur de l’aptitude phénotypique individuelle.

 

DEA

Période : 2001-2002

Responsable : Vincent Bretagnolle

Spécialités : Ecologie comportementale, communication acoustique, territorialité.

Université d’inscription : Université Louis Pasteur, Strasbourg

 

Titre du sujet :

Communication acoustique et reconnaissance individuelle chez le Chevêche d’Athéna.

 

Rapport de DEA

HARDOUIN L . Communication acoustique et reconnaissance individuelle chez la Chevêche d'Athéna. 2002,DEA Ecologie, Energétique et Comportement, Université Louis Pasteur, Strasbourg.

 

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé

  

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil