Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Anciens étudiants > Pardo                                                                                Vie pratique > Etudiants
 
Curriculum Vitae
Publications

Situation actuelle et parcours

    

 


J'ai obtenu un Post-Doc de 3 ans (2013/2016) au BAS (British Antartic Survey, Cambridge), en collaboration avec Richard Phillips pour étudier la démographie des espèces d'albatros en Géorgie du Sud

 

 

 

2010 / 2012

Doctorat Diversité du Vivant, Université Université Pierre et Marie Curie (Paris 6)

Sous la direction de Christophe BARBRAUD et Henri WEIMERSKIRCH (CEBC  – CNRS UPR 1934)

2008 / 2009

 

Master 2, Biologie Géosciences Agroressources Environnement - Parcours Biodiversité Écologie Évolution, Université Montpellier 2

 

THESE

Période : 2010-2012

Responsable : Christophe Barbraud et Henri Weimerskirch

Université d’inscription : Pierre et Marie Curie (Paris 6)

Titre du sujet : Démographie, sénescence et changements globaux chez deux espèces extrêmement longévives (PDF)

 

Résumé du sujet :

Mes travaux portent sur l’effet de l’âge sur la démographie des populations longévives en milieu naturel. Je bénéficie de jeux de données de long terme assez impressionnants sur des oiseaux marins des Terres Australes et Antarctiques Françaises. Les questions que je me pose s’articulent autour de 4 grands axes :

 

  • Approche multifactorielle pour mettre en évidence un phénomène de sénescence sur une sélection de traits d’histoire de vie majeurs (survie annuelle adulte et probabilité de détection, probabilité de reproduction, succès reproducteur, stade à l’échec reproducteur et masse des poussins). Les modèles âge dépendants sont obtenus via des analyses de Capture-Marquage-Recapture (CMR) ou des modèles mixtes généralisés (GLMM). J’utilise une approche par seuils pour représenter les changements attendus des traits suivant les grandes phases de la vie, à la maturité sexuelle et à un âge hypothétique de début de la sénescence. Mon modèle biologique de prédilection est l’albatros à sourcils noirs !

  • Et si tous les individus ne répondaient pas de la même manière aux challenges environnementaux en fonction de leur âge ? La sénescence ayant été identifiée, je regarde ensuite l’effet d’une sélection de covariables climatiques (SST, SOI) et de pêche (effort de palangre et chalut) sur les traits étudiés. Et cela dans les zones de reproduction et d’hivernage de l’albatros à sourcils noirs.

  • Ensuite, je m’intéresse à une autre espèce : le grand albatros, pour modéliser l’effet de l’âge, du sexe et de l’hétérogénéité inter-individuelle sur toujours la même sélection de traits d’histoire de vie. Des modèles multi-état de CMR sont utilisés.

  • Enfin, un dernier objectif de ma thèse vise à modéliser l’effet des évènements climatiques extrêmes sur la population d’albatros à sourcils noirs. En effet, les prédictions climatiques dans le cadre des changements globaux prédisent une augmentation de la fréquence de ce type d’évènements. Pour cela des modèles matriciels vont être utilisés pour quantifier leur impact sur le taux de croissance de la population puis pour obtenir des prédictions futures.

 

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé