Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Anciens étudiants > Rolland                                                                              Vie pratique > Etudiants
 
Curriculum Vitae
Publication

Situation actuelle et parcours

 

    

 

Je suis en post-doc pour la période du 03/2009-02/2010.

Dirigé par Madan Oli et Franklin Percival.

Department of Ecology and Wildlife Conservation
Univeristy of Florida
Gainesville
Floride

 

vrolland@ufl.edu

 

 

Projet : Determiner l'impact de la pression de chasse sur la dynamique de population du Colin de Virginie (Colinus virginianus).

 

Le Colin de Virginie est une espece gibier tres importante economiquement aux Etats-Unis et qui subit un declin depuis plusieurs decennies sur toute son aire de repartition. La degradation de son habitat (fragmentation, surpaturage, gestion des forets, etc) represente la cause principale. Cependant, malgre une meilleure gestion de l'habitat dans certaines zones, les populations ne se stabilisent pas. Il est donc crucial d'evaluer le role de la chasse dans ce declin et de determiner si la chasse est une source additionnelle de mortalite comparativement a une mortalite naturelle due a une forte predation. Les objectifs sont donc (1) d'estimer les causes de mortalite, (2) de modelliser la survie en fonction de l'age, du sexe, de la saison et de l'effort de chasse, et (3) de construire un modele matriciel de la population pour predire le taux de croissance selon differents degres d'effort de chasse. Cela aidera a proposer des mesures supplementaires appropriees dans la gestion du Colin de Virginie.

 

 

12/2008-

02/2009

Contrat CEBC dans le cadre de l'ANR REMIGE

  • Etude de la synchronie demographique (survie adulte, succes reproducteur, nombre de couples reproducteurs) de 4 especes d'albatros de l'ocean austral

2005 / 2008

Doctorat en Biologie des Populations et Ecologie

  • Influence des changements climatiques et des pêcheries industrielles sur la dynamique des populations d 'albatros de l'océan Austral

Sous la direction de Dr. Henri WEIMERSKIRCH (CEBC  – CNRS UPR 1934)

2004 / 2005

DEA Ecologie Evolution Biométrie, Université Claude Bernard Lyon 1

  • Rôle de l'hétérogénéité inter-individuelle sur les traits d'histoire de vie des grands herbivores : cas du mouton blanc domestique de Norvège

 

Sitation au CEBC

 

THESE

Période : 2005 à 2008

Responsable : Dr. Henri WEIMERSKIRCH

Spécialités : Écologie

Université d’inscription : Université Pierre et Marie Curie, Paris 6

Titre du sujet : Influence des changements climatiques et des pêcheries industrielles sur la dynamique des populations d 'albatros de l'océan Austral (PDF)

 

Résumé du sujet :

Les changements climatiques affectent la structure des écosystèmes et la dynamique des populations de prédateurs supérieurs. En milieu marin, plusieurs études (Hughes 2000 ; Barbraud and Weimerskirch 2003 ; Jenouvrier et al. 2003) ont montré qu’il existait des liens entre les paramètres démographiques (survie, succès reproducteur) et océanographiques (température de l’océan, étendue de glace). Par ailleurs, des effets des pêcheries industrielles sur les populations de prédateurs marins ont été mis en évidence (Weimerskirch et al. 2000 ; Lewison et al. 2004). Ces effets peuvent être directs, par mortalité accidentelle dans le cas des palangriers ou indirects, à travers une réduction des ressources alimentaires (chalutiers puis palangriers). Cependant, l’impact relatif des changements océanographiques et des pêcheries industrielles sur les prédateurs marins a jusqu’à maintenant été très peu étudié (Bunce et al. 2002). La rapidité des changements océanographiques et l’essor des pêcheries depuis 1997 dans l’océan austral menacent potentiellement les populations de prédateurs marins, en particuliers les albatros (Gales 1998).

 

L’objectif de ce projet est de développer des modèles démographiques pour plusieurs espèces d’albatros de l’écosystème sub-Antarctique afin de répondre aux questions suivantes : (i) quels sont les effets relatifs des changements océanographiques et des pêcheries sur les populations ? (ii) quels sont les taux de croissance de ces populations dans l’avenir selon différents scénarios de conditions océanographiques et de pêcheries ?

 

Dans notre approche comparative, plusieurs espèces d’albatros feront l’objet de cette étude : le grand albatros (Diomedea exulans), l’albatros à sourcils noirs (Thalassarche melanophrys), l’albatros à bec jaune (Thalassarche carteri) et l’albatros fuligineux dos sombre (Phoebetria fusca).

 

Rapport de stage

ROLLAND V. Rôle de l'hétérogénéité inter-individuelle sur les traits d'histoire de vie des grands herbivores : cas du mouton blanc domestique de Norvège. 2005, DEA, Ecologie Evolution Biométrie, Université Claude Bernard Lyon 1

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé