Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Delord
 

 

    

 

     Karine DELORD

       Ingénieur d’études

 

 

 

 

Activités : Assistance à la recherche au sein de l’équipe « Ecologie des oiseaux et des mammifères marins »

 

Activité de recherche

Mes activités sont liées aux programmes de recherche soutenu par l’Institut Polaire Français (IPEV) dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) – Zone Atelier Antarctique de l'équipe « Prédateurs Marins » du CEBC, Oiseaux et mammifères marins sentinelles des changements globaux dans l'océan Austral (programme 109, PI, H. Weimerskirch), et ce, aussi bien sur le  terrain pour récolter les données qu'au laboratoire, pour gérer, analyser et interpréter ces données.


Mes activités s’organisent autour de 3 volets :


1. Formation, encadrement et suivi d’une équipe technique sur sites isolés
Un point crucial pour l’équipe est la présence tout au long de l’année de personnel de terrain dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises. Une part importante de mon activité concerne l’encadrement de cette équipe technique composée de 5 personnes (5 contractuels dans le cadre du Volontariat au Service Civique, durée du contrat : 14 mois) et déployée sur 4 sites différents. Ma mission comprend la formation et l'encadrement technique ainsi que le transfert de compétences à l’équipe technique qui récolte les données des programmes de recherche. Je pilote aussi les opérations d’acquisition de données menées tout au long de l'année par ce personnel déployé sur place et je coordonne le travail effectué sur le terrain. Enfin j’assure le lien entre ce personnel et les autres membres de l‘équipe. Cette mission essentielle me permet d’assurer la continuité (transfert des données entre le terrain et le laboratoire) et la pérennité de l’acquisition des données (via leur archivage notamment).

2. Dispositifs d’études et recueil de données
J’ai mis au point un dispositif d’acquisition de prise de vue aérienne photographique haute résolution à l’aide d’un cerf-volant, permettant au travers de l’acquisition d’images d’effectuer le dénombrement de plusieurs espèces d’oiseaux et de mammifères marins (Delord et al 2016), et ce en m’appuyant sur les compétences que j’ai acquises lors de formations (par exemple, ‘photographies aériennes par cerf-volant’ par Archéorient). J’assure le transfert de la méthode d’acquisition de données et d’analyse auprès des personnels sur le terrain.


L’équipe à laquelle j’appartiens est connue de longue date pour ses bases de données à long terme en écologie. Dans ce cadre je gère les bases de données:

  • démographiques (début des séries 1955, > 300000 observations, 120000 individus bagués, 28 espèces) : composées de suivis individuels par Capture-Marquage-Recapture (16000 à 20000 observations annuelles, 3000 nouveaux individus identifiés annuellement) ;

  • spatiales : le système d'informations spatialisées de données télémétriques sur des animaux sauvages (début des séries 1989, 17 espèces, 2 millions de localisations, 5 types de matériels d’acquisition de données de localisation d’animaux -comme GPS, Argos...-) ;

  • de dénombrements des populations (début des séries dans les années 1950, 27 espèces) et des données de comptages en mer (début des séries en 1978).
   

3. Traitement des données, analyse et valorisation des résultats
En collaboration avec les deux Ingénieurs de Recherche (D. Pinaud et A. Kato-Ropert du service ‘Statistiques et analyses spatiales’ de l’Unité) je développe des outils d’analyses des données. Cela concerne des données de localisation des animaux sauvages dans leur environnement naturel, notamment de géolocalisation avec des données d’activité associées, via le développement de scripts en langage R adaptés. Par exemple, j’ai mis au point un outil d’analyses spatialisées de distribution de prédateurs supérieurs. Je développe également des procédures d’analyses des données d’activité.

Suite aux demandes de l’équipe ou de décideurs (Réserve Naturelle des Terres Australes, Agence des Aires Marins Protégées) j’ai été en charge de la rédaction de plusieurs documents représentatifs du travail de l’équipe. Ainsi, j’ai rédigé et coordonné l’Atlas de distribution des prédateurs supérieurs dans le sud de l’Océan Indien, qui constitue une synthèse unique de l’ensemble des données acquises par l’équipe depuis plusieurs décennies (Delord et al. 2013. ‘Atlas of top predators from French Southern Territories in the Southern Indian Ocean’). J’ai rédigé le Plan National d’Action Albatros d’Amsterdam, pour la conservation de cette espèce emblématique, parmi les plus rares oiseaux vivants.

Expertises scientifiques pour l'administration des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), la Réserve Naturelle Nationale, la Commission pour la Conservation de la Faune et de la Flore Marines de l’Antarctique (CCAMLR) et l’Accord pour la Conservation des Albatros et des Pétrels (ACAP).

Participation au projet pédagogique ArgoNIMAUX « Les animaux polaires témoins de la variabilité climatique », intégré dans le projet Argonautica mené par le CNES pour sensibiliser les jeunes à l’étude du milieu marin grâce à des données satellite (ARGOS).

Participation au projet pédagogique ArgoNIMAUX « Les animaux polaires témoins de la variabilité climatique », intégré dans le projet Argonautica mené par le CNES pour sensibiliser les jeunes à l’étude du milieu marin grâce à des données satellite (ARGOS).

Missions de terrain : j’effectue régulièrement des missions d’acquisition de données sur le terrain avec les objectifs suivants : suivis individuels par Capture-Marquage-Recapture, dénombrements de population, comptages en mer, utilisation du matériel d’acquisition de données de localisation d’animaux très haute (GPS) à moyenne résolution (géolocalisation). J’ai ainsi réalisé des missions sur les 4 sites de l’observatoire à long terme dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises.
J’effectue d’autres missions d’acquisition de données dans le cadre de collaborations avec différents programmes de recherche  (Pérou, îles Baléares-Espagne, Saint Pierre et Miquelon, Brésil).

Membre élue au Conseil de Laboratoire de 2007 à 2010

Présidente du Comité Local d'Actions Sociales de Chizé depuis 2017


Rapport de stage

DELORD K. Impact de l’aménagement d’une station de ski sur une population de grand tétras Tetrao urogallus. 1995, rapport de DEA.

 

Carrière

2010            Recrutement au CNRS, Ingénieur d'Etudes, CEBC, Chizé

2002-2010 Contractuelle CNRS Chizé

1995            Diplôme d’études approfondies (D.E.A.), Biologie des populations et éco-éthologie, Université                       François Rabelais, Tours

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé