Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Duncan
 
Curriculum Vitae
Publications
AGRIPOP

 

    

 

 

          Patrick DUNCAN

   Directeur de Recherche, Emerite

 

 

 

 

 

Activités : Interactions plantes-herbivores

 

Thèmes de recherche et projets

Variations spatio-temporelles des ressources en interaction avec la prédation dans la limitation et régulation de populations et communautés d’herbivores vertébrés, en France et en Afrique.

 

Les deux projets de recherche principaux sont :

 

Administration de la recherche et divers

Membre de Conseils Scientifiques (Parc Naturel Régional de la Camargue, Station Biologique de la Tour du Valat, etc...).

 

Enseignement

Enseignement dans les Masters des Universités de Poitiers, La Rochelle, etc. ; et dans le cadre des stages d'écologie tropicale, du Tropical Biology Association.

 

Membre du Conseil Tropical Biology Association.

 

Valorisation

Les résultats de ces recherches sont appliqués pour la conservation des espèces (Duncan 1992b), la gestion des populations des chevreuils et du milieu forestier [Morrelet et al. 2007], comme pour la conservation de la biodiversité par le pâturage dans des écosystèmes naturels et semi-naturels (forêts, prairies et savanes, zones humides [Ménard et al. 2002]).

 

UICN Union Mondiale pour la Nature

Groupe des Spécialistes des Equidés (1985 à ce jour ; Président 1988-96)

 

Publications sélectionnées


ANDERSEN R., DUNCAN P., LINNELL J. (Eds) The European roe deer: the biology of success. Scandinavian University Press, Oslo, Norway. 1998, 1-376

coche
DANELL K., BERGSTROM R., DUNCAN P., PASTOR J. (Eds.) Large herbivore ecology, ecosystem dynamics and conservation. 2006. Cambridge Univiversity Press. 521 pp.

DUNCAN P. Horses and Grasses: the nutritional ecology of equids and their impact on the Camargue. Springer Verlag, New-York.  Ecological Studies . 1992a, 87, 272 pages

 

 

DUNCAN P. Zebras, asses and horses: a global survey and action plan for their conservation. Union Mondiale pour la Nature, Gland, Suisse, 1992b, 36 pages

 

 
DURANT D., FRITZ H., BLAIS S., DUNCAN P. The functional response in three species of herbivorous Anatidae: effects of sward height, body mass and bill size. Journal of Animal Ecology. 2003, 72, 220-231

pdf
FLEURANCE G., DUNCAN P., FRITZ H., CABARET J., GORDON I.J. Importance of nutritional and anti-parasite strategies in the foraging decisions of horses : an experimental test. Oikos. 2005, 110, 602-612

FRITZ H., DUNCAN P. On the carrying capacities for ungulates of African Savanna ecosystems. Proceedings of the Royal Society of London Series B-Biological Sciences. 1994, 2560, 77-82

pdf
GRANGE S., DUNCAN P. Bottom-up and top-down processes in African ungulate communities: resources and predation acting on the relative abundances of zebra and grazing bovids. Ecography. 2006, 29, 899-907

pdf

GRANGE S., DUNCAN P., GAILLARD J.M. Poor horse traders: large mammals trade survival for reproduction during the process of feralization. Proceedings of the Royal Society B. 2009, 276, 1911-1919

ILLIUS A.W., DUNCAN P., RICHARD C., MESOCHINA P. Mechanism of functional response and resource exploitation in browsing roe deer. Journal of Animal Ecology. 2002, 71, 723-734

pdf
MÉNARD C., DUNCAN P., FLEURANCE G., GEORGES J.Y., LILA M. Comparative foraging and nutrition of horses and cattle in European wetlands. Journal of Applied Ecology. 2002, 39, 120-133

pdf
MORELLET N., GAILLARD J.M., HEWISON A.J.M., BALLON P., BOSCARDIN Y., DUNCAN P., KLEIN F., MAILLARD D. Indicators of ecological change: new tools for managing populations of large herbivores. Journal of Applied Ecology. 2007, 44, 634-643
pdf

 

ACTIONS DE RECHERCHE / GESTION / CONSERVATION : Hwange-Zimbabwe

La Zone Atelier Hwange héberge un ensemble de recherches interdisciplinaires à long terme afin de comprendre la dynamique d’un socio-écosystème de savane, le Parc National de Hwange (15 000 km²) et sa périphérie, situé à la frontière Ouest du Zimbabwe. Ce système marqué par d’importants changements sociétaux et environnementaux s’insère dans le plus grand espace de conservation transfrontalier du monde, KAZA TFCA (Kavango-Zambezi Trans-Frontier Conservation Area).

 

Bénéficiant de plus de 15 ans d’expérience et labellisé Zone Atelier par l’INEE (Institut Ecologie et Environnement du CNRS) en 2011, le programme de recherche mené à Hwange s’intéresse aux interactions entre écosystème naturel et société. Afin de contribuer à une meilleure interface conservation – développement, nos recherches contribuent à deux grands objectifs :

 

  • Dans un contexte de changement global et d’érosion de la biodiversité, comprendre les réponses d’un écosystème de savane, et notamment de son exceptionnelle diversité de grands mammifères, aux modifications du climat et aux différentes pressions anthropiques afin de garantir la bonne gestion/conservation des communautés d’espèces qui le composent et conditionnent son fonctionnement.

  • Dans un socio-écosystème comprenant une aire protégée et soumis à des incertitudes climatiques et des changements sociétaux majeurs, fournir des clés pour comprendre comment les zones de conservation peuvent maintenir des services à l’ensemble du socio-écosystème, et par conséquent permettre une meilleure coexistence entre l’aire protégée et sa périphérie.

 

ACTIONS DE RECHERCHE / GESTION / CONSERVATION : Chevreuil

Après la guerre de 1939 l’espèce était absente de la majorité de la France métropolitaine, comme la plupart des grands mammifères.  Actuellement bien plus d'un million de chevreuils occupent tout le territoire, avec des sangliers. Leurs prédateurs, loups et lynx, commencent leur retour aussi. Cette restauration de la biodiversité remarquable a été réussie grâce aux efforts de repeuplement (la forêt de Chizé  a exporté 8000 chevreuils et sangliers) et à l’instauration du plan de chasse. Actuellement, cette évolution est de nature à engendrer des conflits d’intérêts de plus en plus exacerbés entre tous les utilisateurs.

 

Depuis 1978, une des études à très long terme au monde sur un vertébré est menée sur la dynamique de population de chevreuils dans la Réserve Biologique Intégrale de Chizé, la plus grande RBI de France. Ces travaux sont réalisés par l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) en collaboration avec le CNRS (Laboratoire de Biométrie et de Biologie Evolutive de Lyon et le CEBC), et avec la participation de l’ONF. La population de chevreuils est gérée par des captures aux filets, permettant le marquage et le suivi de la moitié des effectifs. Des études pluridisciplinaires, et notamment sur la dynamique de la population chevreuils [Pettorelli et al. 2005], sont menées depuis cette époque. Le taux de marquage important des chevreuils (> 50 %) permet un suivi très précis du niveau de l’effectif (méthode de capture-marquage-recapture : C.M.R.) qui sert de référence pour évaluer la fiabilité de différentes méthodes de suivi et de gestion des populations [Morellet et al. 2007].

 

Diplômes et Cursus

2011-2014 Président de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité
1999-2006 Directeur de l'UPR 1934, Centre d'Études Biologiques de Chizé, CNRS
1990 Directeur de Recherche DR2 au Centre d'Études Biologiques de Chizé, CNRS
1985-1990 Directeur scientifique de la Station Biologique de la Tour du Valat, Camargue, France
1975
Thèse de Doctorat, spécialité Écologie, University of Nairobi, Kenya puis Chercheur à la Station Biologique de la Tour du Valat, Camargue, France - PDF
1970 B.A. (Hons. Zoology, Oxford University

 

Sociétés professionnelles

British Ecological Society

Fauna and Flora International

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé