Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Huon
 
Curriculum Vitae
Publications
Prédateurs marins

 

    

 

 

         Mathilde HUON

                    Doctorante

 

 

 

 

 

Titre de la thèse

Interaction intra et interspécifiques de deux espèces sympatriques de phoques pour l’utilisation de l’habitat marin en limite de leur aire de répartition

 

Période

2013-2016

 

Responsables

Florence Caurant (directeur) et Cécile Vincent (encadrement)

 

Université d'inscription

Université de La Rochelle

 

Spécialités

Écologie marine, modélisation d’habitat, télémétrie, pinnipèdes

 

Mots clés

Compétition interspécifique, plasticité comportementale, utilisation d’habitat, écologie alimentaire, dynamique de population, télémétrie, traceurs écologiques, modélisation spatiale, phoques, habitat critique, gestion et conservation

 

Résumé

Le phoque gris (Halichoerus grypus) et le phoque veau marin (Phoca vitulina) sont deux espèces de phoques sympatriques, toutes deux en limite sud de leur aire de répartition le long des côtes françaises de la Manche. Les dynamiques de méta-populations de ces deux espèces sont globalement en augmentation mais contrastées selon les sites en France et en Europe, et il est supposé que le degré de compétition entre ces deux espèces, bien que peu décrit, est variable et densité-dépendant. Cette étude vise à décrire les stratégies et préférences d’habitat et de ressources de ces deux espèces dans des situations contrastées d’interactions interspécifiques. Elle consiste en particulier en l’analyse des stratégies individuelles d’utilisation de l’espace par les phoques à partir de télémétrie, permettant la modélisation spatiale de l’habitat préférentiel de ces prédateurs supérieurs, ainsi qu’en l’analyse de traceurs génétiques et écologiques permettant d’identifier respectivement les degrés d’échanges entre différentes colonies et la séparation éventuelle de niches écologiques à partir de l’écologie alimentaire de ces mêmes individus, à différentes échelles temporelles. Les données télémétriques ainsi que les échantillons biologiques sont issus des captures réalisées pour ces suivis télémétriques, en France comme en Grande Bretagne ou Irlande. Cette étude est réalisée en collaboration avec des partenaires étrangers, réalisant des suivis similaires avec la même technique que notre équipe (balises fabriquées au Sea Mammal Research Unit) et l’échantillonnage biologique va être complété par d’autres sources (échouages, captures de phoques dans le cadre d’autres projets spécifiques, etc). Ce projet combinant différentes approches écologiques et différents sites d’étude pour l’une et l’autre espèce permettra de mieux comprendre le fonctionnement des métapopulations de phoques en Atlantique Nord-Est, la plasticité comportementale de ces espèces en fonction de leur habitat et de la taille des colonies (effets densité-dépendants) et de mieux prévoir les interactions et dynamiques de populations de ces espèces protégées dans les prochaines années.

 

Rapport de stage

HUON M. Patterns of space use and habitat preferences of grey seals (Halichoerus grypus) within the Parc Naturel Marin d’Iroise. 2012, Master 2, University of Saint Andrews, UK (PDF)

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé