Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Jouma'a
 

 

    

 

 

          Joffrey JOUMA'A

                       Doctorant

 

 

 

 

 

Titre de la thèse

Stratégie d’acquisition des ressources en proies  et coût du transport chez l’éléphant de mer austral

 

 

Période

2013-2016

 

Responsable

Christophe GUINET et Patrick MILLER (SMRU – University of St Andrews)

 

Université d'inscription

Université de La Rochelle / École doctorale Gay Lussac

 

Financement

Direction Générale de l’Armement

 

Mots clef

Mirounga leonina, comportement de plongée, comportement d’alimentation, stratégie de chasse, limite de plongées aérobie, effort de nage, condition corporelle, dépense énergétique

 

Résumé

L’océan Austral est un écosystème fragile dont la dynamique est influencée par des variations climatiques qui vont structurer la distribution spatio-temporelle des ressources. L’objectif de cette thèse était d’étudier les stratégies d’acquisition des ressources en proies mises en place par l’éléphant de mer austral face aux contraintes énergétiques (coût du transport et coût d’accès à la ressource) et temporelles (temps passé au fond d’une plongée et limite de plongée aérobie) auxquelles il est soumis. L’utilisation d’un ensemble d’enregistreurs de données déployés sur ces animaux a permis de reconstruire en trois dimensions leur plongée, mais également de calculer leur effort de nage, le nombre de proies rencontrées ainsi que leur dépense énergétique. Notre étude montre qu’à l’échelle d’une plongée, les éléphants de mer adaptent leur trajectoire, mais également le temps qu’ils passent au fond, en fonction du nombre de proies rencontrées. Pour des densités locales de proie importantes, ils passent plus de temps au fond, et concentrent leur recherche en zone restreinte, caractérisée par une diminution de la vitesse et une augmentation de la sinuosité horizontale. Au-delà de 550 m, le coût d’accès aux ressources devient supérieur aux coûts d’acquisition ; ils doivent alors faire face à un compromis entre l’accessibilité et la disponibilité en proies. À mesure qu’ils s’alimentent, la flottabilité de ces phoques augmente, diminuant de surcroît leur dépense énergétique. Cette étude démontre également une structuration spatio-temporelle de cette dépense énergétique qui semble être liée au succès d’alimentation et donc à la distribution des ressources en proies.

 

Rapport de stage

JOUMA’A J. Adjustment of fishing effort by southern elephant seal (Mirounga leonina) in response to prey patch quality. 2013, Master 2 BEE, Université Toulouse III – Paul Sabatier (PDF)

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé