Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Legagneux
 
Curriculum Vitae
Publications
Ecophy

 

       

 

 

        Pierre LEGAGNEUX

             Chargé de Recherche

                       

 

 

 

 

Activités

Par son ampleur et sa grande représentation au sein du règne animal, la migration consiste en une forme d’adaptation aux variations environnementales des plus spectaculaires. La capacité de différentes espèces d’oiseaux à ajuster leur migration à des changements environnementaux provoqués par l’homme, modifiant le climat, reste cependant relativement méconnue. Ceci représente pourtant un enjeu majeur de conservation et de gestion de la biodiversité, qui repose sur un défi scientifique : comprendre les causes et les conséquences écosystémiques du processus migratoire.

Thèmes de recherche et projets

A travers l’étude de plusieurs populations d’oiseaux migrateurs et sédentaires, mon projet de recherche vise à comprendre comment les individus adaptent leurs stratégies migratoires dans un contexte de changements climatiques et de pressions anthropiques, et à évaluer les conséquences de ces choix sur la valeur sélective individuelle (le succès reproducteur et la survie étant facilement estimable chez ces espèces philopatriques).

  1. Quantifier l’impact des effets reportés (Carry-over effects) sur des paramètres biodémographiques

  2. Impact relatif de multiples stresseurs d’origine anthropique sur les décisions de migration et de reproduction

  3. Manipulation phénotypique - approche expérimentale couplée avec de la biotélémétrie

  4. Explorer les conséquences écosystémiques des effets reportés sur des populations migratrices


Modèles d'études

Oiseaux migrateurs (eider à duvet, grande oie des neiges, hirondelle bicolore).

Oiseaux sédentaires (moineau domestique, mésange à tête noire, mésange bleu, mésange charbonnière, geai bleu, geai des chênes)


Sites d'études

L’originalité de ma recherche porte sur de fortes collaborations entre la France et le Canada.
 
  1. La mise en place de suivis éco-physiologiques similaires le long d’un gradient d’urbanisation à la fois en France et au Québec (latitude et photopériode comparables mais climat différents) permet de contraster la capacité de réponse (énergétique et endocrinologue) d’espèces identiques ou proches soumis à des climats contrastés.

  2. Des suivis éco-physiologiques et écosystémiques réalisés le long d’un gradient latitudinal en Arctique permettent de comprendre les mécanismes liés aux décisions de migration et de mesurer les conséquences sur la dynamique de l’ensemble du réseau trophique.

Mes travaux de recherches se déroulent au sein de suivis à long terme menés à la fois au Canada et en France, Canada (Québec, Nunavut) et France (Forêt de Chizé).


Diplômes et Cursus Universitaire


2017    
    
Recrutement au CNRS, CR1
2007
  
Thèse de Doctorat, Université de Strasbourg
2003

  
Diplôme d'Études approfondies (D.E.A.), Écologie, Énergétique et Comportement, Université de    Strasbourg
2002
 
Diplôme d'Études Supérieur (D.E.S.), Biologie des Populations et des Écosystèmes, Université Paris 6, Pierre et Marie Curie


 
Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé