Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Louis
 
Curriculum Vitae
Publications
Prédateurs marins

 

    

 

Marie LOUIS

    Doctorante

 

 

 

 

 

 

 

Titre de la thèse

Structures sociale, écologique et génétique du grand dauphin, Tursiops truncatus, dans le golfe Normand-Breton et dans l'Atlantique Nord-Est

 

Période

2011-2014

 

Responsables

Chistophe Guinet et Benoit Simon-Bouhet (LIENSs)

 

Université d'inscription

Université de La Rochelle

 

Spécialité

Génétique des populations, structure sociale, démographie, conservation

 

Résumé

Les patrons de structuration des espèces animales à fine et à large échelles peuvent être façonnés par des facteurs environnementaux et des traits comportementaux individuels. Les objectifs de cette thèse combinant des approches sociales, génétiques, isotopiques et morphométriques sont de décrire et comprendre :

  1. les structures sociale, écologique et génétique de la population de grands dauphins du golfe Normand-Breton (NB), et
  2. la structure de population de l’espèce à l’échelle de l’Atlantique Nord-Est (ANE).

Les grands dauphins du golfe NB forment une unique population génétique qui est composée de trois ensembles sociaux et écologiques distincts. Les associations entre individus semblent être influencées par l’écologie et non par les liens de parenté. La structure génétique du grand dauphin à l’échelle de l’ANE est hiérarchique, avec deux écotypes, l’un côtier et l’autre pélagique, qui sont chacun divisé en deux populations. Les populations côtières sont issues d’une population pélagique et auraient colonisé les habitats côtiers libérés lors de la dernière déglaciation, ce qui a permis la diversification de l’espèce. Cette structure semble maintenue par les spécialisations écologiques et le comportement social des individus. Par ailleurs, l’origine pélagique des grands dauphins du golfe NB pourrait expliquer certains de leurs traits sociaux.

Pour conclure, les patrons de structuration à fine et à large échelles de ce prédateur supérieur semblent influencés par les comportements sociaux et écologiques, les conditions environnementales présentes et passées ainsi que par son histoire évolutive. L’absence de différences morphologiques marquées entre les deux écotypes pourrait s’expliquer par leur divergence relativement récente ou par un faible contraste entre les habitats pélagiques et côtiers dans l’ANE.

Ce travail souligne l’intérêt de combiner de multiples approches à différentes échelles temporelles et spatiales pour comprendre la structure sociale et la structure de population d’espèces mobiles et cryptiques. Ces résultats ont également des implications majeures pour la conservation, en particulier pour la définition d’unités de gestion.

 

Rapport de stage

LOUIS M. 2010. Dynamique de population et structure sociale du grand dauphin, Tursiops truncatus, en Normandie. Master 2, Approches Intégrées des Ecosystèmes Littoraux, Université La Rochelle (PDF)

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé