Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Richard  
 
Curriculum Vitae
Publications
Prédateurs marins

 

    

 

 

Gaëtan RICHARD

         Doctorant

 

 

 

Titre de la thèse

Ecologie comportementale des pêcheurs et odontocètes dans un contexte de déprédation sur les palangriers à la légine australe autour des îles Crozet et Kerguelen

 

Période

2015-2018

 

Responsables

Dr. Christophe Guinet (CEBC) and Dr. Julien Bonnel (ENSTA Bretagne, Brest)

 

Université d'inscription

Université La Rochelle - Ecole doctorale « Sciences pour l’Environnement - Gay Lussac »

 

Financement

Bourse Régionale (50 %) / CD Deux-Sèvres (50 %)

 

Mots clé

déprédation, palangre démersale, orques, cachalots, bio-logging, écologie comportementale humaine, acoustique passive

 

Résumé

De nombreux prédateurs marins se nourrissent directement des prises des pêcheurs. Ces interactions, définies comme de la déprédation, engendrent des conséquences socio-économiques considérables pour les pêcheurs ainsi que des implications de conservation pour la faune sauvage. D'un côté, la déprédation endommage le matériel et augmente l'effort de pêche pour atteindre les quotas. D'un autre côté, la déprédation augmente le risque de mortalité des prédateurs marins (prise accidentelle ou rétorsion létale par les pécheurs). La pêcherie à la palangre est la plus impactée par la déprédation, principalement par les odontocètes, ce qui incite à trouver des solutions. La majorité des études se concentrant sur la déprédation s'est principalement basée sur des observations en surface, de ce fait la manière dont les prédateurs retirent les poissons sur les lignes reste confuse. Par ailleurs, l'impact de la déprédation sur le comportement des pêcheurs ainsi que les facteurs expliquant leur détectabilité n'ont reçu que peu d'intérêt. L'objectif de cette thèse est donc d'étudier ces problématiques par un suivi acoustique, une utilisation de balises et une approche en écologie comportementale humaine, en se concentrant sur la pêcherie palangrière française ciblant la légine australe (Dissostichus eleginoides) impactée par la déprédation des orques (Orcinus orca) et des cachalots (Physeter macrocephalus). Les capitaines ont été décrits comme recherchant leur ressource selon la théorie de « l'optimal foraging », mais avec des perceptions de la compétition et du succès de pêche qui divergent. Certains capitaines seraient ainsi plus enclins à remonter les palangres au plus proche et à rester sur une zone, même en présence de compétition, augmentant alors le risque d'interaction. L'acoustique des navires a révélé que certaines manœuvres (marche arrière par exemple) propagent différemment sous l'eau. La manière dont les capitaines manœuvrent leur palangrier influencerait ainsi leur détectabilité et donc leur risque d'interaction avec les prédateurs. D'autre part, l'utilisation de capteurs sur les palangres et les animaux a révélé que les orques et les cachalots sont capables de déprédater sur les palangres posées sur le fond marin. Ces observations laissent à penser que les odontocètes sont en mesure de localiser l'activité de pêche bien avant la remontée de la ligne, ce qui pourrait être expliqué par une signature acoustique spécifique du déploiement de la ligne. L'ensemble des résultats de cette thèse suggère que la déprédation sur les palangres démersales est très probablement sous-estimée. Cette thèse apporte également des éléments importants pour la lutte contre la déprédation, en montrant la nécessité de protéger les palangres dans l'intégralité du processus de pêche.

 

Cette thèse s’appuie sur le projet de recherche OrcaDepred financé pour parti par les armements de pêche.

 

Rapport de stage

RICHARD G. 2015. Acoustic tracking of sperm whales and killer whales in a context of fisheries interaction. Master 2 BioSciences, Ecole Normale Supérieure de Lyon – Université Claude Bernard Lyon 1 (PDF)

 

 

 

 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil