Equipe Ecologie des Oiseaux et des Mammifères Marins_CNRS

Notre équipe

Les étudiants


Seule la présence d’une équipe complète avec des chercheurs complémentaires les uns des autres nous permet de conduire l’ensemble de ces travaux de recherche.
Cette équipe dirigée par Henri Weimerskirch est composée de six chercheurs CNRS, une ingénieure CNRS, une technicienne, trois contractuels CNRS, cinq post-doctorant, neuf thésards et cinq contractuels de l’Institut Polaire Français - IPEV (volontaires civils).


Les Volontaires Civils à l’Aide Technique - contractuels IPEV

Hivernage 2017

Hivernage 2016



Affiliations et Collaborations

Au sein de l’UMR, nous sommes associés à l’équipe prédateurs marins supérieurs de l’université de La Rochelle (V. Ridoux) qui est adossée à l’Observatoire PELAGIS (UMS 3462).
Henri Weimerskirch est membre de la délégation française au SCAR (Scientific Commitee for Antarctic Research) et à la CCAMLR (Convention pour la Conservation des Ressources Marines Antarctiques).
Au SCAR, Yan Ropert Coudert est secrétaire du groupe d’experts Oiseaux et Mammiferes Marins depuis 2009: http://www.scar.org/ssg/life-sciences/bamm, administrateur du Groupe Life Science depuis 2016: http://www.scar.org/ssg/life-sciences, ainsi que dans le comité éxecutif du groupe d’experts EG-ABI (http://www.scar.org/ssg/life-sciences/eg-abi). Yan Ropert Coudert est également membre du Standing Committee on the Antarctic Treaty System (SCATS) http://www.scar.org/antarctic-treaty-system/scats.


Collaborations Nationales

J.M. Andre, Lodyc, Institut de Recherche et de Développement, Paris. Effet de la variabilité environnementale sur le fonctionnement des écosystèmes marins
A. Béchet, A. Olivier, Station Biologique de la Tour du Valat, Arles. Coût de la reproduction chez le Flamant Rose, Dynamique de population de la Cistude d'Europe (lien:http://www.tourduvalat.org)
I. Bentaleb, Institut des Sciences de l'Evolution, Montpellier. Isotopes stables comme marqueurs trophiques
P. Defos Du Rau. ONCFS, Toulouse. Dynamique et écologie des populations de Nette rousse (lien:http://www.oncfs.gouv.fr/index.php)
G. Duhamel, Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris. Poissons et pêcheries.
J.P. Durbec, Faculté de Marseille. Relations avec les paramètres océanographiques physiques.
B. Faivre, G. Sorci, Université Dijon. Immunocompétence.
J.M. Gaillard, CNRS, Lyon. Impact des prédateurs terrestres sur les oiseaux, dynamique des populations.
G. Gélinaud, M. Fortin. Bretagne Vivante, Séné. Dynamique de population du Cormoran huppé.(lien:http://www.bretagne-vivante.asso.fr)
O. Gimenez, V. Grosbois, CEFE-CNRS, Montpellier. Modélisation des taux vitaux et covariables environnementales.(lien: http://www.cefe.cnrs.fr/BIOM/default.htm)
S. Jaquemet, M. Lecorre, Université de La Réunion. Ecologie en mer des Oiseaux tropicaux.
F. Jiguet. Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris. Risques d’extinctions chez les pétrels.(lien:http://www.mnhn.fr/mnhn/crbpo/)
P. Koubbi et C. Vallet, Université Côte d’Opale (Programme ICOTA-IPEV), Wimereux. Potentiel bio-indicateur des manchots Adélie vis à vis des ressources antarctiques.
P. Mayzaud, CNRS, Villefranche. Biologie marine, zooplancton et lipides.
F. Ménard, F. Marsac, F. Potier, IRD, Séte et La Réunion. Réseaux trophiques marins tropicaux.
Y. Park et J.B. Charrassin, MNHN (Département des milieux et peuplements aquatiques, Equipe Physique de l’Océan Austral, Paris. Reconstitution des champs thermiques obtenus par le suivi télémétrique en mer des prédateurs. Validation, traitement et exploitation des données hydrologiques issues des éléphants de mer.
P. Richard, Centre de Recherche sur les Ecosystèmes Marins et Aquacoles, CNRS-IFREMER, L’Houmeau. . Etude des réseaux trophiques par isotopes naturels stables.
R. Wahl. Vitry aux Loges. Dynamique de population du Balbuzard pêcheur en région Centre.


Collaborations Internationales

A. Arkhipkin, Laptikhovsky V. Department of Fisheries Falklands. Régime alimentaire.
P.H. Becker, Institut für Vogelforschung, Wilhelmshaven (Allemagne). Hormone et reproduction chez la sterne pierregarin
P. Butler, L.G. Halsey,T.Woakes. Centre for Ornithology, School of Biosciences, Université de Birmingham (R.U.). Utilisation de la fréquence cardiaque pour déterminer la dépense énergétique lors des voyages alimentaires en mer.
A. Chiaradia. Phillip Island Nature Park (Australia).
M. Collins, J. Forcada, R. Phillips, T. Martin, P. Trathan. British Antarctic Survey, Cambridge (UK). Dynamique des populations d’oiseaux et de mammifères marins de l’Océan Austral.(lien:http://www.antarctica.ac.uk/)
D. Costa, University of California, Santa Cruz (USA). Energétique des albatros.
S. Descamps, Norwegian Polar Institute (Norvège).
G.W. Gabrielsen, Tromsø (Norvège). Ecologie des oiseaux marins arctiques.
A. Guerra, Vigo (Espagne). Régime alimentaire (Céphalopodes).
M. Hindell, J. Arnould, S. Goldsworthy, University of Tasmania, (Australie). Ecologie des pinnipèdes.
K. Hobson, Canadian Wildlife Service, Saskatoon (Canada). Etude des réseaux trophiques par isotopes naturels stables.
G. Hunt, Irvine (USA). Distribution en mer des prédateurs et océanographie. E. Ketterson, Indiana University, Bloomington (USA). Age, hormone et reproduction chez la sterne pierregarin.
A.J.J. MacIntosh, Kyoto University (Japon).
G. Nevitt, Davis (USA). Olfaction chez les albatros et les pétrels.
R. Phillips, British Antarctic Survey, Cambridge (UK). Hormone et effort de recherche alimentaire chez les pétrels géants.
S. Poncet. Falklands Conservation, Falklands (UK). Suivi et conservation des oiseaux marins de l’Océan Austral.(lien:http://www.falklandsconservation.com/index2.html)
B. Raymond, Australian Antarctic Division (Australie).
P.G. Ryan, Percy FitzPatrick Institute of African Ornithology (Afrique du Sud).
B.E. Saether, Trondheim (Norvège). Modèles démographiques en écologie.
P. Sagar, National Institute Water and Atmospheric Research, Christchurch (Nouvelle-Zélande). Ecologie comparée des procellariiformes.
K. Sato, International Coastal Research Center, Ocean Research Institute University de Tokyo (Japon). Etude de la locomotion à fine échelle par dataloggers.
R. Wilson, Institut für Meereskunde, Kiel (Allemagne). Etudes du comportement en mer.

Dernière mise à jour: 13/10/16