Accueil
Equipe
Sites 
d’étude
Publications
Emplois
Liens
Nous 
contacter


Population
Fonction d’observatoire: suivi des populations

Une partie importante de nos activités dans les 4 districts des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) est d’assurer la pérennité du suivi à long terme des populations d’oiseaux et de mammifères marins.

Notre objectif est de déterminer quelles sont les tendances à moyen et long termes des effectifs des populations de prédateurs marins.

Pour cela nous procédons chaque année, depuis parfois 50 ans, à des dénombrements de colonies d’oiseaux et de mammifères marins. 
Ce travail de suivi des populations s’inscrit dans le cadre de programmes internationaux animés par le SCAR (Scientific Commitee for Antarctic Research) et par la CCAMLR (Convention pour la Conservation des Ressources Marines Antarctiques). 
Au cours des 50 dernières années les évolutions d’effectifs  ont été contrastées. Certaines espèces comme les manchots royaux ou les otaries ont vu leurs populations augmenter très rapidement. 
Toutefois un plus grand nombre d’espèces sont actuellement en déclin sévère, notamment toutes les espèces albatros, les manchots empereurs ou les gorfous sauteurs.

Dénombrement et manchots royauxNous avons appris ...
 
 

Suivi des performances démographiques individuelles-Dynamique des populations



 
Depuis 1960, 120 000 individus appartenant à 27 espèces différentes d’oiseaux et de mammifères marins ont été bagués ou marqués.
Les contrôles successifs des individus dans les colonies d’étude permettent d’estimer les paramètres démographiques (survie, taux de recrutement dans la population, fréquence de reproduction et succès reproducteur, qualité des descendants, âge de maturité sexuelle) de la population d’une année à l’autre (suivi transversal). Mais il permet également d’estimer l’évolution des performances individuelles (suivi longitudinal), par exemple comment évoluent ces paramètres en fonction de l’âge. 

Les informations sont centralisées au Centre d’Etudes Biologiques de Chizé dans une banque de données démographiques comptant parmi les plus importantes au monde en raison du nombre d’espèces étudiées et de la durée des suivis effectués. Cette banque de données constitue une source d’information inestimable pour des études plus fondamentales en écologie évolutive ou appliquées en biologie de la conservation.

Histoire de vie d’un fulmar antarctiqueNous avons appris ...

L’analyse simultanée des suivis à long terme de l’évolution des tailles de populations et des paramètres démographiques permet de comprendre les causes démographiques des changements de populations.
Les oiseaux marins sont des animaux très longévifs, et les chutes brutales de populations sont en général dues à une augmentation de la mortalité adulte. La mise en relation avec des paramètres environnementaux ou des mesures des activités humaines permet de comprendre pourquoi les tailles de populations varient. Ainsi nos analyses ont permis de démontrer que les grands albatros de Crozet ont diminué en raison d’une augmentation de la mortalité des femelles dans les années 1970, due au déploiement de flottilles de pêche dans l’Océan Indien (Weimerskirch et al. 1997). Le réchauffement climatique, très marqué dans  l’Océan Austral, s’est traduit par la diminution de plusieurs espèces comme le manchot empereur (Barbraud & Weimerskirch 2001).

Manchot empereur et changements climatiquesNous avons appris ...

Les orques des îles Crozet: une population en déclinNous avons appris ...

Haut de page