Jérôme Spitz

Dans le ventre des prédateurs marins

Mes travaux de recherche ont toujours été centrés sur le rôle des prédateurs supérieurs dans les réseaux trophiques au sein des écosystèmes marins. Mes axes de recherche et les approches développées ont évolué au cours du temps progressant d’une approche descriptive des régimes alimentaires vers une compréhension des relations fonctionnelles entre proies et prédateurs afin d’étudier la dynamique des écosystèmes marins dans un contexte d’interactions avec l’Homme. Ainsi, j’ai au cours du temps associé des approches à différentes échelles, du gène à l’écosystème, et le plus souvent dans une perspective de conservation de la biodiversité et de développement durable des environnements marins.

Mes problématiques actuelles de recherche se focalisent en particulier sur l’évaluation des risques et des conséquences des effets des pressions anthropiques, et plus largement, de l’érosion de la biodiversité marine sur le bon état écologique des prédateurs marins et sur la pérennité des services écosystémiques associés. A l’interface entre la science et les politiques publiques de conservation, j’appuie également le Ministère en charge de l’environnement et l’Agence Française pour la Biodiversité sur les questions liées aux mammifères marins.

Chargé de Recherche – Equipe Prédateurs Marins – Co-Directeur de l’Observatoire Pelagis, UMS 3462 La Rochelle Université / CNRS
jerome.spitz(at)cebc.cnrs.fr
Tel +33 (0)5.49.09.78.15

PELAGISResearchGate