Formation

Se former à la recherche
 en écologie

L’une des particularités du CEBC est d’être à la fois un laboratoire de recherche et une station de terrain. Le centre accueille chaque année de nombreux étudiants, depuis le stage d’entreprise de 3ème jusqu’au post-doctorat, en passant par les BTS, licences et bien sûr les Masters et doctorats. Ils viennent se former par la recherche sur des aspects parfois  théoriques mais aussi appliqués (par exemple sur les enjeux concrets de la conservation de la biodiversité). Avec son personnel comprenant notamment 4 maîtres de conférence et 1 professeur, le CEBC est aussi très impliqué dans l’enseignement académique en participant à des enseignements de Licence et de Master de l’Université de la Rochelle

Le master Sciences Pour l’Environnement (SPE)

Ce Master forme des spécialistes de l’environnement capables d’appréhender des questions de recherche ou de société relatives à la gestion intégrée des espaces naturels, notamment en milieu littoral.

Lire la suite

Écologie et Gestion des Espèces Marines Mobiles (mineure du SPE)

Les enseignements de cette mineure, soulignent particulièrement l’internationalisation du contexte, des enjeux et des approches à mettre en œuvre pour l’étude de l’écologie des espèces marines mobiles et leur gestion. L’impact des changements globaux sur ces espèces sera également largement traité.

Lire la suite

Diplôme d’Université Méthodes et techniques de réalisation du film documentaire animalier

La formation aux métiers du cinéma animalier, proposée par La Rochelle Université en association avec l’Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier de Ménigoute (IFFCAM), est une formation unique en France et en Europe.

Lire la suite

Etudier au CEBC

La population étudiante représente aujourd’hui les trois quarts du personnel. Chaque année, le CEBC accueille en moyenne 70 étudiants, dont 20 au niveau Master 1, 15 Masters 2, et une dizaine de doctorants soutiennent chaque année leurs travaux.
A leur arrivée au CEBC, les étudiants peuvent bénéficier de formations internes, comme par exemple les statistiques, l’apprentissage de logiciels « OpenSource » comme R, ou les systèmes d’information géographique comme QGIS. Le service commun « biologging, analyses et modélisation des données » tient une permanence deux fois par semaine pour répondre aux questions techniques.

Pour favoriser le séjour des étudiants, les conditions d’accueil sur le site sont excellentes : il existe des hébergements directement sur place, mais aussi des gîtes à proximité immédiate pour des groupes plus importants (30 personnes) et le laboratoire possède son propre restaurant avec une capacité de 120 couverts. Deux salles pédagogiques (informatique et terrain) sont à disposition pour les stages universitaires. Situé au cœur du massif forestier de Chizé (5 000 ha) mais quand même doté des infrastructures classiques d’un laboratoire de recherche (notamment une connexion internet par fibre optique), le CEBC offre des conditions de travail très propices, dans un cadre exceptionnel, à deux pas du Marais Poitevin.
Après leur passage à Chizé, les étudiants possèdent de solides compétences, mais également un réseau de connaissances, et sont donc armés pour continuer leur carrière scientifique ou intégrer le milieu professionnel en lien avec le milieu de la recherche. Ainsi, sur les 148 doctorants ayant soutenu leur thèse au cours de la période 1997-2016, 132 ont trouvé un emploi (81 CDI et 51 CDD) dans les 2 ans après leur soutenance.

Stages découverte

Les stages « découverte » d’une semaine organisés au niveau License 3 et Master 1 sont un autre point fort des enseignements proposés par le CEBC. Cette semaine d’immersion dans le laboratoire mêle exposés sur les recherches actuelles menées par les équipes, découverte des opérations d’échantillonnage sur le terrain et recherche en petit groupe autonome supervisé par un membre du laboratoire. Les étudiants ont alors l’occasion de se frotter à tous les aspects du métier de chercheur et de confirmer leur vocation scientifique !

Au cours de leur passage à Chizé, quelle que soit la forme de leur stage, les étudiants peuvent se former par la recherche pour développer leurs compétences, de la mise en place et l’organisation de projets scientifiques (questionnements, mise en place des protocoles, pratique sur le terrain) jusqu’au processus de restitution et de publication. Ils gagnent ainsi en autonomie, et bénéficient d’un encadrement de qualité au contact direct du personnel du laboratoire. C’est aussi une opportunité de travailler sur le terrain avec des sujets d’étude emblématiques et passionnants !

contact : david.pinaud(at)cebc.cnrs.fr