Erika Beaugeard

Quel impact de l’urbanisation sur les oiseaux communs ?

Une approche intégrative des communautés à l’individu

Ma thèse a pour objectif d’évaluer les bénéfices et contraintes de la vie en ville pour les oiseaux. En ville, l’habitat naturel est principalement présent sous forme d’espaces verts plus ou moins isolés au sein d’un paysage artificiel. Aussi, la survie des oiseaux en ville dépend fortement de l’abondance de ces espaces, et de la façon dont ceux-ci sont agencés et connectés entre eux. En étudiant la façon dont sont réparties les espèces d’oiseaux dans une ville moyennement urbanisée, je cherche à déterminer comment l’intégration de la végétation en ville peut bénéficier ou non à la biodiversité aviaire. Également, le milieu urbain est associé à de nombreuses contraintes (pollutions, malnutrition, compétition…) qui peuvent agir sur le niveau de stress et la condition des oiseaux. Notamment, le stress pourrait jouer un rôle dans le déclin actuel des populations urbaines de moineaux domestiques. En comparant des populations rurales et urbaines de moineaux domestiques, je cherche à vérifier si les contraintes du milieu urbain entrainent une réponse au stress plus importante chez les moineaux. Enfin, face à ces contraintes, les oiseaux peuvent mettre en place des ajustements physiologiques et comportementaux pour maximiser leur survie. En testant expérimentalement une contrainte urbaine sur une population de moineaux, je cherche à mieux comprendre ses effets sur la survie et la reproduction des individus.

Doctorante dans l’équipe ECOPHY 2017-2020
Encadrants : Frédéric ANGELIER et François BRISCHOUX
École Doctorale : EUCLIDE (La Rochelle Université)

erika.beaugeard(at)cebc.cnrs.fr
Tel : 05.49.09.35.17