Mon Village Espace de Biodiversité

Découvrir des trésors de biodiversité autour de soi

L’objectif est que chacun puisse s’approprier son territoire en vue de s’impliquer dans la gestion collective de la biodiversité.

Mon Village Espace de Biodiversité est développé au sud des Deux-Sèvres sur toutes les communes de la Zone Atelier :
Concrètement, le dispositif VILLAGE cherche à rassembler des acteurs locaux autour d’actions dont l’objectif est de susciter l’intérêt des citoyens à observer la biodiversité ordinaire de leur territoire grâce à des protocoles scientifiques simples (ruches, abris à insectes, faune du jardin) issus de la science participative, les incitant à développer un esprit critique et curieux (Cooper et al., 2007). Les données récoltées par les habitants contribuent à la coproduction de savoir sur le territoire, et le contact facilité avec les chercheurs rend la controverse scientifique accessible, où l’avis critique est encouragé pour faire évoluer les représentations scientifiques communes. Les actions proposées aux citoyens s’inspirent d’un modèle d’apprentissage par une démarche expérientielle qui vise à l’amélioration de la relation personne/groupe social/environnement favorisant chez les apprenants une conscientisation de leurs besoins dans leur milieu. (Pruneau, Chouinard, 1997).

Les huit actions principales du dispositif, dans chaque commune, sont : : 1/ un programme scolaire (94 classes, 2 236 élèves), 2/ la distribution d’abris à insectes pour le jardin (1 518 familles), 3/ la création de 23 œuvres d’art collaboratives entre les écoles, 4/ 33 universités populaires pour adultes, 5/ la mise en place de 23 ruchers pédagogiques communaux et leur récolte participative du miel, 6/ l’accompagnement de deux groupes de citoyens, 7/ des ateliers grand public sur la biodiversité locale (7 600 personnes), 8/ une rencontre annuelle de tous les participants (3 000 personnes). Les actions VILLAGE sont centrées sur des services écosystémiques liés à la gestion des espaces verts publics et des jardins privés, choisis comme étant les lieux les plus accessibles à chacun dans sa socialisation avec la nature. Elles sont déployées progressivement de l’école au territoire grâce à un partenariat initial avec la direction des services départementaux de l’éducation nationale. »

Extrait HOUTE S., LORANT D., BECU N. 2020 L’émancipation des habitants au service de l’application des politiques publiques environnementales : étude d’un dispositif pilote de construction d’une gouvernance adaptative (à paraître dans la revue Participations)

Photos : Stéphane Ribrault

Le Rucher Pédagogique Communal : un outil d’implication citoyenne

Les communes Mon Village Espace de Biodiversité accueillent un rucher pédagogique communal. Le Rucher est le moyen pour les citoyens de se familiariser avec la présence des abeilles, puis de comprendre le service de pollinisation. Lieux de convergence entre les citoyens, le rucher permet de créer de nouvelles relations sociales et fédère les acteurs de la commune autour de la gestion collective des colonies grâce aux précieux conseils des apiculteurs. Il est constitué de trois ruches dont deux sont peuplées par une colonie d’abeilles mellifères et une restant vide pour attirer un essaim naturel. Installé sur un espace communal, intégré dans le paysage (usagers + environnement), il devient le support d’animations pour tous. Il constitue un cadre pour amorcer et favoriser la participation et la transmission de savoir-faire autour de la biodiversité locale.

Installation de l’œuvre d’art réalisée par les élèves du dispositif Mon Village Espace de Biodiversité, sur le mur de l’école de Secondigné-sur-Belle, en présence de la maire, l’agent communal, les enseignantes, des parents et des enfants.

L’objectif est de travailler en classe la notion de « territoire » par une approche artistique : ainsi, d’un village à l’autre, ces panneaux s’offriront au regard du passant comme le symbole d’un engagement pour la biodiversité et d’un lien citoyen à l’échelle du territoire. Ce travail est aussi le fruit de l’investissement d’un grand nombre d’enseignants qui ont porté cette aventure collaborative à l’échelle des 22 écoles.

En effet, entre 2012 et 20117, les élèves des écoles primaires de la Zone Atelier Plaine et Val de Sèvre travaillent avec Nicole Doray-Soulard qui va d’école en école afin d’accompagner les élèves artistes. Chaque école a choisi une espèce-symbole pour sa commune et a réalisé 22 plaques en céramique (22 écoles) qui ont été offertes aux 21 autres écoles du projet. Les 484 plaques ont été vernies et encadrées dans une structure monumentale, érigée au centre de chaque commune.